Chansons d'Avril Chansons d'Avril
Menu

Nicolas Grosso

Présentation

Fils et petit fils d’une tribu d’origine italienne version sud, Nicolas est élevé au biberon à six cordes…Dans cette grande famille d’ouvriers mélomanes, ses premiers mots seront do-do, si-si, la-la puis Django, Charles Trénet, Brassens, sétois lui aussi, qu’il aura loupé de deux ans à peine puisque ce dernier est décédé en 1981. Dès l’âge de six ans, années de primaire, le plus naturellement du monde, il s’empare de la guitare de son père et fait ses premières gammes. Ne vivant pas dans une roulotte mais dans un modeste appartement sur les quais de la petite Venise, la famille Grosso grâce à l’insistance du patriarche, inscrit le petit Nico au conservatoire de Sète. Il apprend là-bas à lire et écrire la musique avant de savoir lire un livre et découvre le jazz sous la baguette d’un maestro, Louis Martinez. Parallèlement à cet apprentissage, la fée électricité qui lui tend les bras lui fait rencontrer un rockeur au grand coeur, Jean Guibal, le Duke de la rue Montmorency, qui lui ouvre les portes du rockabilly.

Vidéos